Auteur de deux livres

  • 1989 : Concept Ostéopathique de l’Occlusion
  • 1992 : L’homme, le Crâne et les Dents.
  • Et de plusieurs communications

  • Etiologie de SADAM (Cahier de la prothèse dentaire
  • Les fascias (Collège d’ostéopathie de MONTREAL, Canada), et base neuro physiologiques des émotions. Et application en ostéopathie.
  • Les fascias (Université Paul Sabatier à TOULOUSE, France).
  • Ostéopathie et Occlusodontie (Université de MARSEILLE, Université de LILLE, Université de TOULOUSE.
  • Communication sur le THINKING (Revue de l’Académie d’Ostéopathie Crânienne Belge).
  • Communication sur l’évolution sensori motrice de l’enfant dans la revue allemande(Osteopathische Medizin).
  • Communication dans la revue Canadienne d’ostéopathie sur les principes de l’ostéopathie.
  • 1972 : Diplômé de Kinésithérapie
  • 1976 : Etudes et Recherches en Psychologie Humaniste, direction Docteur Michel SOKOLOFF.
  • 1986 : Diplômé d’ostéopathie, collège ATMAN.
  • 1988 : Diplômé de Morphopsychologie, direction Docteur Gérard MONTET.
  • 1989 à 1991 : Formation en étio médecine avec le Docteur BRINET
  • Chargé de cours au collège d’ostéopathie de MONTREAL (Canada) et MUNICH (Allemagne) D.O.K. Intervenant au collège d’ostéopathie de ATMAN à NICE et ST PETERSBURG. Intervenant au collège d’ostéopathie de MAIDSTONE (Angleterre) et de BARCELONE (Espagne).
  • 1989 à 1992 : Ancien chargé de cours à l’Université d’odontologie de TOULOUSE, service du professeur LUBESPER.
  • Enseignement d'ostéopathie biodynamique sous la direction de René BRIEND.
  • Chargé d'enseignement à l'école d'ostéopathie Japonaise sur le concept bio dynamique.
  • Auteur de 3 livres : « Ostéopathie et conscience » en 2015.
  • Je suis né le 21 avril 1949 à Villenave d’Ornon dans la banlieue bordelaise. Mon père était militaire, ma mère laborantine dans un laboratoire de recherche. Je suis l’ainé d’une famille de trois enfants. Ma sœur Dominique est devenue ostéopathe, mon frère Didier est médecin urgentiste.
    Dès l’âge de 6 mois mes parents m’ont embarqué avec eux dans une vie de militaire. Le Sénégal : Dakar, la France : Versailles, Nîmes, Bordeaux, Toulouse…., j’ai du apprendre à m’adapter à de nouvelles personnes, à de nouveaux lieux, à de nouvelles conditions de vie.
    A l’âge de deux ans et demi, un accident a bouleversé ma vie, j’ai été empoisonné à la quinine suite au paludisme contracté en Afrique.
    J’y ai perdu la vue pendant quelques mois et l’ai retrouvé partiellement. Elle m’a permis de garder une relative autonomie ,et j’ai pu suivre des études sans trop de difficultés.
    Je me suis marié une première fois en 1970 et j’ai eu deux enfants : Laure qui est devenue ostéopathe et Lionel fonctionnaire à la Poste.
    En 1969 j’étais en première année de médecine suivi par des études de kinésithérapie et un diplôme d’état en 1972.
    De 1972 en 1974 j’étais l’assistant d’un médecin ostéopathe à Lyon. Et en 1974 je décidais de m’installer à Perpignan dans le Sud de la France avec ma petite famille.
    J’étais déçu de mes études de physiothérapie. Cette approche me semblait trop mécaniste et je percevais au travers de ma patientèle qu’il me manquait une dimension thérapeutique.
    Dès 1976,je m’orientais vers des études de psychologie et des formations en psychothérapie. Je découvrais le mouvement de psychologie humaniste animé par Michel Nicolas Sokoloff, fondateur de l’université de Trimurti dans le Sud de la France. La gestalt thérapie, la bioénergie d’Alexander Lowen m’ont bouleversé. Le corps n’était plus qu’une machine neuro musculaire il reprenait toute son humanité. Claude Vaux m’a initié au rebirthing, au mouvement régénérateur, et à l’intégration posturale. Parallèlement à toutes ces riches expériences, dès 1978 je participais à des stages de formation en ostéopathie structurelle à Genève en Suisse. Je commençais à comprendre comment accorder le piano, les différentes psychothérapies m’avaient appris à être en empathie avec le pianiste.
    Mais comment accorder les deux, afin que la musique puisse s’exprimer réellement ?
    Le collège Atman proposait un enseignement de l’ostéopathie à base d’écoute tissulaire dans la tradition des docteurs Still, Sutherland, Magoun, Becker. L’écoute tissulaire d’où émergeait la thérapeutique, j’avais entendu quelque chose de similaire dans l’écoute psychothérapeutique.
    Je m’inscrivais dans ce collège à la fin de 1980. J’ai eu la chance d’avoir d’excellents professeurs passionnés et expérimentés avec lesquels nous pouvions avoir des discussions à bâtons rompus. Dès 1982, parallèlement à l’enseignement du Collège Atman, je suivais l’enseignement de morphopsychologie à base du concept ostéopathique, dirigé par Gérard Montet, ostéopathe D.O. et diplômé de psychologie. Nous étions très complices. Nous revisitions tout l’enseignement de Denis Brookes, cet ostéopathe anglais, anthroposophe, inspirateur du Collège Atman.
    Dans les années 1985, je m’associai avec mon ami Paul Ferre, un fameux acupuncteur et enseignant de médecine chinoise. Il m’a initié aux principes et à l’anatomie énergétique de cette discipline.
    À cette même période, je rencontrai le docteur Clauzade, chercheur en occlusodontie. Il cherchait à collaborer avec un ostéopathe crânien, car il avait connu cette méthode sur le plan personnel. Il m’embarquait dans ses recherches et j’en profitais pour finaliser ma thèse sur l’atlas et la déglutition. Nous organisions nos propres cours, nous écrivions plusieurs publications scientifiques en particulier « Étiologie de SADAM » (Cahiers de la prothèse dentaire). Et ce fut la naissance de notre premier livre, Concept ostéopathique de l’occlusion en 1989.
    J’ai écrit par la suite plusieurs autres communications :

    En 1987 nous invitions Philippe Druelle à l’université de Toulouse.
    Au début des années 1989, je rencontrai le docteur Brynette, initiateur de l’étiomédecine et suivi sa formation. A partir de cette époque Philippe Druelle m’a invité régulièrement pour être : Chargé de cours au collège d’ostéopathie de MONTREAL (Canada) et MUNICH (Allemagne) D.O.K.
    De 1989 à 1992 j’ai été chargé de cours à l’Université d’odontologie de TOULOUSE, service du professeur LUBESPERE.

    Je me plongeai alors dans l’étude de la physique de la complexité : la systémique. J’entrai dans le monde de la physique quantique comme on entre en religion. Je découvrais les ouvrages de Rupert Sheldrake sur les champs morphiques et morphogénétiques. Nous avions écrit notre deuxième livre avec le docteur Clauzade, L’homme, le crâne et les dents et nous nous intéressions de plus en plus à l’anatomie embryologique. Nous y retrouvions ces notions de champs, en particulier dans les ouvrages d’Eric Blechschmid et d’Anne Dambricourt anthropologue. J’y retrouvais le même langage que celui du docteur Sutherland à propos des liquides infaillibles et des fluides animant ces liquides. Nous préparions la bibliographie d’un troisième livre édité en 1994, Ortho-posturodontie en collaboration avec Jean-Pierre Marty, posturologue.
    Dès 1993 la rencontre avec le docteur Alfredo Marino en Italie, orthodontiste ; le docteur Pascal Eppe en Belgique, dentiste et orthodondiste ; ainsi que celle du docteur Patrick Bache en Espagne, kinésiologue, ont été déterminante pour mes recherches. J’ai eu le plaisir de donner des cours avec ces trois médecins.
    J’ai été Intervenant au collège d’ostéopathie d’ Atman à NICE et au collège de ST Petersburg en Russie.
    Intervenant au collège d’ostéopathie de MAIDSTONE (Angleterre) et de BARCELONE (Espagne).
    A la fin des années 90 j’ai été membre fondateur de l’institut Toulousain d’ostéopathie.
    Le premier janvier 2000, j’inaugurais mon nouveau cabinet à Cabestany, entre Perpignan et la plage. Je l’avais construit avec ma nouvelle épouse Béatrice. Elle y pratiquait la psychothérapie et les libérations somato-émotionnelles.
    Au début des années 2000, je participai à l’enseignement de René Briend sur l’ostéopathie biodynamique.
    En 2005, sous l’impulsion de Sylvie Erb, ostéopathe de New York, j’ai commencé à organisé des cours post-gradués dans mon cabinet.
    J’ai été chargé d'enseignement pour l'école d'ostéopathie Japonaise sur le concept bio dynamique.
    Tous ces stagiaires, tous ces élèves m’ont propulsé à écrire ce livre.